agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR de Sciences Economiques et de Gestion Portails : www - étudiants - personnels UFR de Sciences Economiques et de Gestion

Vous êtes ici : Accueil > Chaire de recherche > Chaire ESS > Principes d'action

Principes d'action

 
La Chaire « Entrepreneuriat en ESS » entend reposer son action sur un principe de transversalité et autour de trois axes d'intervention.
Accès direct : principe de transversalité | axes d'intervention

Principe de transversalité

Selon celui‐ci, la conception et la mise en oeuvre de la Chaire impliquent tant pour l’Economie Sociale et Solidaire que pour l’Université de se mettre en situation d’initier une démarche :
  • inter familles et inter secteurs pour l’ESS ;
  • inter facultés, inter disciplines et inter diplômes pour l’Université, en associant Université et Organisation de l’ESS (Mouvement et entreprises), la chaire « Entrepreneuriat en ESS » entend dynamiser et rendre opérationnels trois axes d’intervention :
    - la recherche,
    - la formation initiale,
    - la formation continue.

Axes d’intervention

» La recherche

L’économie sociale et solidaire entend construire un rapport recherche /action (chercheurs/acteurs) qui lui permette de réfléchir sur ses pratiques, notamment au regard des principes et valeurs qui la caractérisent, et dont elle se réclame. Ceci implique d’engager un travail de co‐construction de thèmes de recherche susceptibles de nourrir le travail de doctorants et d’enseignants chercheurs.
Quelques pistes mériteraient d’être explorées :
  • L’Histoire de l’ESS ;
  • Les formes alternatives de Gestion des Ressources Humaines ;
  • La question de l’innovation sociale ;
  • La gouvernance des entreprises de l’ESS ;
  • Les facteurs de différenciation de l’ESS au regard du reste de l’Economie ;
  • Le rapport de l’ESS au territoire ;
  • La démocratie économique.

La chaire doit ainsi être l’espace de mise en relation entre chercheurs d’une part, entreprises et mouvements de l’ESS d’autre part. Cela peut se traduire par l’organisation de séminaires d’échanges dont la périodicité reste à définir.
De plus, en lien avec la formation initiale les travaux partagés enseignants –chercheurs et acteurs de l’ESS doivent permettre la création de supports pédagogiques.

» La formation initiale

Au niveau de la formation initiale, la chaire doit permettre de penser, construire et réaliser des enseignements dédiés à l’ESS :
  • dans les cycles de formation existants de licence et de master ;
  • dans le master 2 « Economie Sociale et Solidaire »

Le développement des enseignements « ESS » de formation initiale doit permettre de :
  • répondre au souci d’insertion professionnelle des étudiants ;
  • répondre aux besoins de professionnalisation des entreprises de l’ESS.

» La formation continue

La dimension formation continue est fondamentale pour la chaire.
Celle‐ci doit être conçue comme un outil de compréhension des besoins et de la demande exprimée par les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, et notamment les entreprises.
Mais au‐delà des entreprises et mouvements de l’ESS, la formation continue peut s’adresser aux acteurs économiques et institutionnels en contribuant à l’effort de professionnalisation de ces derniers sur le champ de l’ESS.


Espace dédié
à la chaire

Université Lumière Lyon 2